Du lundi au samedi de 9h à 21h
07 70 25 85 07
contact@leclindoeildemax.com

Mes meilleurs conseils d'opticien pour réduire la fatigue visuelle

Picotements, irritations des yeux, altération du champ visuel ou baisse de l’acuité visuelle ? Vous souffrez peut-être de fatigue visuelle. Les dernières statistiques révèlent des chiffres plutôt alarmants : cette pathologie toucherait près de 60 % des Français.

Le plus difficile, ce sont les désagréments occasionnés par la fatigue visuelle. Heureusement, il existe des solutions efficaces et des astuces simples pour éviter la fatigue visuelle.

La fatigue visuelle, c’est quoi ?

Attention ! La fatigue visuelle et la fatigue oculaire sont deux choses différentes.

La première vous donne la sensation d’être moins performant à la fin d’une journée de travail par exemple. Votre vision semble perturbée, elle se trouble et/ou se dédouble.

La fatigue oculaire, quant à elle, a lieu quand vos yeux paraissent secs. Vous avez alors une sensation d’irritation. Cette fatigue est due à une insuffisance lacrymale. Elle survient souvent pour les personnes qui travaillent sur ordinateur.

Une chose est sûre, les deux pathologies se traduisent par une fatigue des yeux.

La fatigue visuelle

La fatigue visuelle en quelques mots

La fatigue visuelle est aussi connue sous le nom d’asthénopie. Elle est très fréquente lorsqu’on a l’habitude de travailler sur des écrans d’ordinateur. En principe, la fatigue visuelle se manifeste par une baisse de l’acuité visuelle, des sensations d’éblouissement, une baisse de la sensibilité aux contrastes et une altération du champ visuel.

Comprendre le principe de l’accommodation en une minute

Pour comprendre le phénomène de fatigue visuelle, il est important de saisir le concept de l’accommodation. En effet, l’œil humain fonctionnel tel un appareil photo. Pour voir des objets, des images et des personnes de loin ou de près, le cristallin effectue certains ajustements. Il va jusqu’à modifier la forme des choses que nous percevons. Les photographes diront que le cristallin s’apparente à l’autofocus d’un appareil photo.

Ce processus s’enchaîne de manière automatique. C’est pour cela qu’on parle de « réflexe visuel ». Un dysfonctionnement engendre alors des problèmes de vue (myopie, hypermétropie, presbytie…). Dès le moindre souci ou symptôme, pensez à consulter un ophtalmologiste.

Les principales causes de la fatigue visuelle

Les professionnels de la vue pointent particulièrement du doigt les nouvelles technologies. Depuis l’avènement des ordinateurs, des tablettes et des smartphones, le nombre de personnes sujettes à des problèmes de fatigue visuelle a nettement augmenté. Un ouvrage publié en 2018 montre que plus de 40 % des utilisateurs d’écran souffrent de fatigue visuelle. En effet, les écrans émettent des lumières bleu-violet qui épuisent les yeux, surtout en cas d’exposition prolongée. Elles peuvent aussi endommager la rétine.

Il faut aussi savoir que lorsque la vision de près est maintenue trop longtemps, les muscles oculomoteurs sont doublement sollicités. Vous comprendrez qu’à la longue, ils finissent, eux aussi, par s’user, d’où la fatigue des yeux. C’est aussi le cas lorsque vous êtes habitués à dévorer des livres sans faire de pauses.

Certaines études révèlent également que conduire une voiture sur une longue période accentue les risques de fatigue visuelle. Même chose quand vous lisez un document mal écrit ou mal imprimé. Chez les personnes âgées, une fatigue visuelle est souvent causée par une dégénérescence maculaire.

Autre point important : des maladies oculaires et des défauts visuels non traités peuvent occasionner une fatigue visuelle. Une fois de plus, à partir du moment où vous remarquez un dysfonctionnement au niveau de votre œil, consultez un ophtalmologiste. Dans mon showroom d’opticien privé à Auray, je peux ensuite vous conseiller dans le choix de vos lunettes et montures.

Les principales causes de la fatigue visuelle

Il est tout à fait possible d’éviter la fatigue visuelle. Cela implique de respecter certaines règles.

 

1 – Ne jamais faire l’impasse sur les pauses

Si vous travaillez régulièrement sur un ordinateur, pensez à faire des pauses de 5 minutes toutes les deux heures ou des mini-pauses de 20 secondes toutes les 20 minutes. Durant ces pauses, fixez de loin un point de votre choix. N’oubliez pas non plus de masser vos yeux en effectuant un mouvement circulaire depuis la partie supérieure du nez jusqu’aux paupières. Lorsque vous travaillez, ayez également le réflexe de toujours cligner les yeux.

 

2 – Prêter attention au réglage de son écran d’ordinateur

Comme évoqué plus haut, les rayonnements émis par l’écran des ordinateurs sont nocifs pour les yeux. Ils sont à l’origine de la majorité des cas de fatigue visuelle répertoriés. Pour limiter les désagréments, voici quelques règles de base :

– Ne jamais utiliser son ordinateur dans un endroit sombre

– Respecter une distance de 70 à 80 cm entre votre écran d’ordinateur et vous

– Vérifier que l’éclairage de la pièce n’est ni trop fort ni trop faible

– Ajuster l’éclairage et la luminosité de votre écran afin de trouver le juste milieu

3 – Et si vous pratiquiez la gymnastique oculaire ?

La gymnastique oculaire consiste à étirer et à relaxer les muscles oculomoteurs. Rassurez-vous, les exercices sont simples et rapides. Le yoga des yeux, par exemple, fait partie des variantes de la gymnastique oculaire.

N’hésitez pas à prendre un rendez-vous dans mon showroom d’opticien privé à Auray, je vous délivrerai alors d’autres astuces pour réduire votre fatigue visuelle, ou pour la prévenir !